Aurélie Valognes « Au petit bonheur la chance! ». éditions Mazarine.

Jean est un rêveur, une tête en l’air. A six ans, ce petit garçon trébuche très souvent et chaque fois se relève sans broncher. Un soir de juillet 68, sa mère Marie le dépose chez Mémé Lucette. La jeune femme préfère fuir les disputes qu’elle a avec son mari en laissant son fils à sa mère. Fuir vers Paris pour se construire une nouvelle vie. Quand elle sera bien installée, elle reviendra chercher Jean. .

Jean-Louis Etienne « Dans mes pas ». éditions Paulsen.

Marcher seul, à deux ou en groupe, marcher sans but, errer dans la ville, flâner dans la campagne sur les chemins. Marcher avec l’envie de rejoindre un point précis. Créer son itinéraire, s’équiper le mieux possible et partir pour montrer que l’on est vivant. Marcher c’est le temps de la réflexion, l’ouverture à soi, aux autres. C’est l’apaisement du mental. Marcher c’est rêver, imaginer, observer la nature, admirer les paysages qui s’offrent à nous, .

Bertrand Canis & Tristan Mory « Avant quand y’avait pas mon frère ». éditions Larousse.

« Mais pour qui il se prend ce bébé ! C’est moi la reine dans cette maison ! » « Pas question qu’il prenne ma place dans le lit de maman et papa, qu’il m’empêche de chanter quand j’en ai envie, d’avoir des glaces rien que pour moi! » L’arrivée du petit frère a quelque peu perturbé la vie de mademoiselle la Reine de la maison. Plus le droit de faire ce dont elle a envie. Le petit frère .