Caryl Férey « Condor » éditions Gallimard série noire.


condorDSC_0134.NEFIl a fallu attendre quatre longues années après la parution de « Mapuche » pour que Caryl Férey nous offre son nouveau roman « Condor » aux Editions Gallimard série noire, mais cela en valait la peine comme à chaque fois.

« Condor » son dernier roman noir se déroule dans le Chili actuel, toujours empreint de la dictature de Pinochet.

Depuis quelques jours, de jeunes adolescents meurent de façon mystérieuse dans le quartier «  La Victoria » – quartier historique de Santiago, foyer de la révolution. Enrique, fils d’un ami proche de Gabriela en est la dernière victime. La jeune Mapuche étudiante vidéaste fait appel à Esteban, avocat « des causes perdues » issu d’une famille très riche pour représenter les familles afin que ces crimes ne restent pas impunis. Avec l’aide de Stefano ancien membre du MIR (mouvement de gauche révolutionnaire) et le père Patricio, ils vont réveiller les anciens démons de la dictature.

Entre trafic de cocaïne dans les entrailles des bas-fonds de Santiago, la police corrompue, les vieux démons du passé qui ressurgissent tout au long de l’histoire, les ventes abusives des terres des autochtones au profit des riches pour que ces derniers puissent s’enrichirent encore plus et cette histoire d’amour entre Gabriela et Esteban, l’enquête nous emmène dans des lieux méconnus, remplis de douleur, de violence mais surtout de réalisme comme sait si bien le faire Caryl.

Je vous conseille vivement ce roman noir et surtout si vous ne connaissez pas encore Caryl Férey, je vous invite à lire ses livres toujours aussi prenants, remplis de réalisme et de violence parfois insoutenable.

Cette chronique littéraire vous plait... Partagez là sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *