Patrick Sébastien « Le vrai goût des tomates mûres » éditions XO.

tomatesDétesté par certains, indifférent aux yeux d’autres et adoré par beaucoup, à vrai dire je ne savais pas où me situer.

Il a fallu que je lise son dernier livre « Le vrai goût des tomates mûres » aux éditions XO pour que je puisse enfin me placer.

Patrick Sébastien est un homme Vrai. Un homme sincère réaliste honnête.

Son écriture est le reflet parfait de ce qu’il montre à la télévision. Pas d’hypocrisie, juste de la franchise comme il n’en existe plus beaucoup.

Sa vie a fait qu’il a pu devenir ce qu’il est. Un père qui ne le reconnaît pas a fait de lui un homme intègre, qui se bât pour lui mais surtout pour les autres, ce qu’il aime et ceux qui l’aime.

« Le vrai goût des tomates mûres » est une ode à la nostalgie. Sa nostalgie, mais aussi la notre. Elle parle des bonheurs d’antan, de notre enfance. Du respect de soi et des autres, de l’Amour, dommage que Sexa ne soit pas publié j’aurais été sa première lectrice.

Le temps qui passe, qui passe trop vite car nous sommes désormais incapables de prendre le temps de vivre.

Les valeurs perdues d’antan, les amours qui foutent le camp pour un oui ou pour un non, les violences, les silences. Notre société qui part en C…….

Mais avec l’espoir que rien n’est perdu si tout le monde y met du sien. Croire en soi, en l’autre et à Dieu.

L’Amour de soi et des autres feront que les choses bougeront.

« Le vrai goût des tomates mûres » est bouleversant de vérité, d’honnêté, de joie et d’espoir. Il m’a touché à en pleurer. Vous penserez que c’est un peu excessif ! Peu importe, ma sensibilité à fleur de peau m’a fait prendre conscience de beaucoup de choses en lisant ce livre.

Ce qui m’a fortement émue, c’est ce poème Magnifique. Le lire et pleurer en même temps est la preuve que Patrick est un vrai poète, il jongle avec les mots comme savent si bien le faire ces jongleurs qu’il présente à la télévision.

Le poème devait faire partie du livre « Sexa » et je ne regrette pas qu’il l’ait inclus dans ce livre là. Poème d’Amour, intense où chacune et chacun peut se retrouver. C’est à mes yeux le plus beau passage du livre, même si le reste est intense.

Cette chronique littéraire vous plait... Partagez là sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *