Isabelle Artus « La petite boutique japonaise » éditions Flammarion.

japonaiseCes deux là étaient faits pour se rencontrer. Elle, Pamela, serveuse dans un restaurant japonais à Melun, vouant une passion pour les geishas, lui Thad, un briochin homme de main, passionné de kung-fu.

Ils se rencontrent dans le magasin que tient Pam. Magasin de Bonzaïs et d’ikébana appartenant au docteur Atsura, son amant.

Pam et Thad dont les prénoms sorti tout droit de roman ou de feuilleton télévisé, vivent le parfait amour quand un jour Thad décide de partir loin. Au pays du soleil levant.

Pamela part à sa recherche avec l’aide de Keiko la fille du docteur Atsura. Elles se retrouvent au Japon, pays cher au cœur de Pam, mais ses belles illusions vont s’effondrer. Entre réalité et fiction il y a un grand fossé.

Monsieur Atsuri la rejoint et lui offre une formation de geisha. Elle va enfin s’initier à ce dont elle rêvait depuis si longtemps. Elle apprend la cérémonie du thé, les chants, les danses et le japonais. Mais là encore tout ce qu’elle  découvrait était complètement différent de ce qu’elle avait vu ou lu. Malgré tout elle finit par obtenir la place tant espérée. Elle devient enfin apprentie.

Elle se lie d’amitié avec Mitsuko une jeune  geisha qui lui inculque le savoir faire et les traditions.

Pendant ce temps, Thad poursuit son expérience dans un monastère en tant qu’apprenti jardinier.

Mais leur nouvelle orientation de vie est elle la bonne ?

Vont ils un jour se retrouver ?

La vie réserve parfois des surprises dont on ne peut s’imaginer….

Pour son premier roman, Isabelle Artus nous emmène dans l’univers nippon, des geishas et des samouraïs vécu par deux jeunes français qui s’aiment d’un amour passionnel mais cet amour sera mis à l’épreuve.

C’est un roman qu’on lit facilement, l’histoire me fait penser à Roméo et Juliette des temps modernes. Mais  la fin est toute autre.

La chose que l’on peut retenir de cette lecture, c’est qu’il faut apprendre à se connaître soi même afin de vivre pleinement ses choix.

Cette chronique littéraire vous plait... Partagez là sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *