Olivier Norek « Surtensions » éditions Michel Lafon.

Surtensions_hdNano, un braqueur de bijouterie est incarcéré dans la prison de Marveil.

Sa sœur manipulée par leur avocat véreux devra prendre en otage une famille pendant plusieurs jours afin de pouvoir faire évader son frère placé depuis plusieurs semaines en isolement, gavé d’antidépresseurs suite au viol qu’il a subi par son codétenu et par d’autres prisonniers.

Pour que Nano puisse sortir, il faudra également faire évader 5 détenus tous aussi dangereux les uns que les autres. Tel est le plan de Tirreto l’avocat.

Victor Coste, pendant ce temps, enquête avec son équipe sur le kidnapping du jeune David Sebag. L’affaire se termine malheureusement par une fin tragique, mais les ravisseurs sont arrêtés et l’un d’eux est envoyé dans la prison de Marveil.

501 pages d’intrigue palpitante, de surtension permanente. Enquête menée par des flics bien décidés à stopper cette femme qui fera tout pour sauver son frère.

Une intrigue parfaitement bien ficelée, qui empêche le lecteur de fermer le livre qui a reçu d’ailleurs le prix « Le Point du polar européen 2016.

A emmener impérativement en vacances…..

Cette chronique littéraire vous plait... Partagez là sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *