Nicolas Beuglet « Le cri » éditions XO.

images-copieSarah Geringën ancienne membre des forces spéciales de Norvège, devenue inspectrice de police à Oslo va devoir mener une enquête dans l’hôpital psychiatrique de Gaustad.

Un patient a été retrouvé mort étranglé. D’après certains infirmiers, il se serait donné la mort par strangulation.

Mais qui est cet homme dont le chiffre 488 est gravé sur son front ? Pourquoi ce regard figé immortalisant la Peur ?

Quelles expériences pratiquait-on sur ce vieil homme ?

Quels sont les rapports entre la CIA, un laboratoire et ce patient ?

Sarah ne sait pas encore que cette mort suspecte va l’emmener loin de chez elle afin qu’elle puisse élucider cette étrange voire angoissante affaire.

Lors de son passage à Paris, elle sera accompagnée de Christopher un journaliste français qui restera avec elle jusqu’à la fin de l’enquête.

Un compte à rebours est lancé pour sauver la vie d’un petit garçon qui n’est autre que le neveu de Christopher le journaliste.

Nicolas Beuglet s’est inspiré de faits réels troublants pour écrire son thriller. Ces faits à la limite de l’impensable engendrés par des hommes sans scrupules cherchant à prouver qu’une vie existe après la mort.

Thriller palpitant dès les premières pages, le rythme s’accélère au fils de l’histoire tenant le lecteur en haleine.

J’ai eu parfois l’impression de me retrouver dans un film  d’action américain où le héros est en perpétuelle action, mais dans le livre de Nicolas Beuglet c’est une Femme qui est le héros ce qui n’est pas si mal d’ailleurs. Cela change du cliché de l’homme qui n’a peur de rien sauvant la veuve et l’orphelin.

Pour celles et ceux qui aiment les thrillers bien speed et prenants, je le conseille vivement.

Voici un lien que j’ai trouvé si vous souhaitez en savoir plus sur le projet MK-Ultra.

https://iatranshumanisme.com/2015/07/11/france-5-cia-projet-mk-ultra-les-techniques-de-controle-mental-de-la-cia-abc-news-1979-vosf/

 

Cette chronique littéraire vous plait... Partagez là sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *