Yasmina Khadra « Dieu n’habite pas La Havane » éditions Julliard.

scan0021-5-copieJuan del Monte Jonava plus connu sous le nom de scène de « Don Fuego », enflamme depuis des décennies les cabarets de La Havane en chantant pour ses fans et pour les touristes qui le reconnaissent dans les rues de la ville.

Sa vie c’est chanter, rendre les gens heureux au détriment de sa famille. Divorcé depuis quatre ans il vit chez sa sœur Séréna.

Il enchaîne les concerts tous les soirs au « Buena Vista », cabaret géré par l’état, mais repris récemment par un investisseur. Juan doit quitter les lieux. Il ne chantera plus sur cette scène qui l’a mis tant en joie, aimant être adulé idolâtré.

Ses journées ne sont plus qu’errance dans les rues et les bars de la ville. Il finit par dégoter quelques petites représentations sans vraiment y prendre plaisir.

Un jour, il rencontre une jeune femme, Mayensi. Vingt ans à peine, mystérieuse, envoûtante, mi femme mi enfant, mi ange mi démon. Juan en tombe éperdument amoureux. Mais comment apprivoiser cette déesse dont la beauté subjugue les hommes. Comment une femme aussi jeune peut- elle aimer un homme trois fois plus vieux qu’elle ?

Lui qui ne vivait que pour l’amour de la musique…..

Avec patience et douceur, il finit par réveiller chez la jeune femme une envie d’amour malgré la crainte qu’elle éprouve face aux hommes.

Don Fuego voût un amour et une fascination débordante mais destructeur pour cette mystérieuse femme venue de nul part.

Yasmina Khadra nous fait voyager sur l’île de Cuba, au cœur de La Havane, ville envoûtante et grisante par sa joie de vivre même si depuis trop longtemps elle vît sous l’emprise de la dictature qu’a imposée Fidel Castro.

Juan, homme de spectacle profitera de ses moments pour rendre les gens heureux en chantant tous les soirs au Buena Vista. C’est un homme heureux même si l’amour ne lui sourit plus, seul la chanson lui donne ce bonheur et cette envie de vivre.

Malgré les temps qui changent, Juan sera toujours entouré par sa famille et la musique et l’aideront à accepter cette nouvelle vie.

Avec des mots justes et forts, Yasmina Khadra nous emporte dans un tourbillon nostalgique de la musique cubaine et de la joie de vivre de ses habitants à travers la bouleversante histoire de Don Fuego.

Laissez vous donc emporter par la musique au fil de l’histoire comme je l’ai ressenti durant toute ma lecture.

Cette chronique littéraire vous plait... Partagez là sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *