Fabienne Périneau « Un si long chemin jusqu’à moi » éditions Denoël.

scan0004Roissy 2010. Arielle observe les passagers en attente de départ comme elle. Sa destination Tokyo, mais le volcan islandais, l’Eyjafjöll, s’est réveillé annulant tous les vols.

Son mari, Mathieu un gynécologue obstétricien renommé sur la place de Paris s’impatiente, s’énerve. On l’attend à la clinique.

Jack, un voyageur anglais propose à Arielle et Mathieu de les ramener en voiture dans la capitale. Après qu’il ait déposé Mathieu, il invite Arielle à prendre un verre.

Depuis quatre mois, Arielle souffre enfermée dans un chagrin inconsolable. Depuis quatre mois elle s’enferme dans un silence profond. Elle est prisonnière d’une douleur intense qui l’empêche de dormir, de réagir.

Il y a quatre mois, Daniel, son frère jumeau est mort d’un avc, emporté en deux jours. Et depuis, ses nuits sont longues, ses journées se suivent et se ressemblent, elle ne fait rien, attendant que les heures passent tandis que son mari travaille du matin jusqu’à tard le soir. Et quand il rentre, il souhaite que sa femme soit disponible pour lui.

Un jour elle reçoit un sms de Jack lui proposant d’aller boire un verre, puis quelques jours plus tard il l’invite au restaurant et ils deviennent amants.

Arielle se sent revivre, elle qui a perdu son frère, elle qui a perdu confiance en elle, elle qui subit l’humiliation quotidienne de la part de son mari manipulateur, lui qui l’a éloignée de toutes ses amies, qui l’a persuadée d’arrêter son métier celui de restauratrice de tableaux lui faisant comprendre que ce métier est dévalorisant et inutile. Mais depuis qu’elle a rencontré Jack, elle se libère, elle redevient femme jusqu’à devenir une amante amoureuse. L’amante d’un homme séduisant, un homme d’affaire toujours disponible pour être avec elle.

Cette rencontre inattendue va changer sa façon de voir la vie, de voir sa vie et de pouvoir la gérer comme elle le souhaite. Pouvoir reprendre sa vie en main, s’éloigner de Mathieu, cet homme toxique et manipulateur dont l’amour qu’il éprouve pour sa femme est destructeur.

Une très histoire de femme écrit par une femme qui traite de la souffrance de l’absence de la manipulation, de l’amour. Des mots forts des mots justes des mots qui accrochent, des situations pesantes, légères et douces.

Une belle réussite que ce premier roman.

Cette chronique littéraire vous plait... Partagez là sur les réseaux sociaux :

2 messages sur “Fabienne Périneau « Un si long chemin jusqu’à moi » éditions Denoël.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *