Megan Kruse « De beaux jours à venir » éditions Denoël.

La vie aurait pu être si paisible, mais rien ne s’est passé comme l’avait espéré Amy. Tombée amoureuse de Gary alors qu’elle n’avait que 18 ans, partie avec lui loin de sa famille, avoir un fils, Jackson, puis une fille Lydia. Tout aurait du être parfait, mais le comportement violent de Gary s’est réveillé peu de temps après la naissance de Lydia.

N’acceptant plus de subir les colères de Gary et de recevoir des coups, Amy décide de fuir avec ses enfants. Tous les trois passent la nuit dans un motel crasseux. Jackson, cherchant l’amour et la reconnaissance de son père retourne chez eux et donne le lieu où se réfugient sa mère et sa sœur.

Gary les ramène à la maison, mais une semaine plus tard, Amy repart avec Lydia, laissant Jackson avec son père.

Après plusieurs jours, elles se retrouvent à Fannin au Texas chez la mère d’Amy. Une nouvelle vie s’ouvre à elles.

Mis à la porte par son père, Jackson se réfugie quelques jours chez son amant Eric. Puis il prend la direction de Saint Régis où il trouve du travail sur un chantier. Jackson tombe amoureux de Don, un homme marié et devient son amant.

Mais sa sœur lui manque terriblement, lui qui l’aimait et la protégeait, il se sent responsable de cette situation. Incapable d’avoir pu agir face à ce père violent, d’avoir pu protéger sa mère qui recevait les coups encore et encore. D’avoir pu éloigner sa sœur de cette vie de famille détruite par un père égoïste, possessif et alcoolique.

Ce livre fort retrace la vie d’une famille disloquée, anéantie par la violence d’un père alcoolique, où une mère et ses enfants ont du apprendre à se reconstruire. Elle, de son côté avec sa fille et son fils, seul parmi des hommes de chantier. Apprendre à trouver sa place parmi ce monde masculin lui jeune homosexuel en quête de reconnaissance et d’amour. En rencontrant Don, cherchait-il un père ou un amant ?

Amy, préférant abandonner son fils pour sauver sa fille et elle même, sans savoir si un jour elle le reverra. Que de choix difficiles pour cette femme sans se sentir coupable d’un tel agissement.

En lisant ce livre, je me suis sentie écrasée par la noirceur de cette vie et de ces personnages. L’ambiance est plombante et même si ce livre est superbement bien écrit et que l’histoire est toujours actuelle-femme battue, souffrances des enfants, mari alcoolique- on est totalement plus plongé dans un mélo.

Heureusement que la fin redonne le sourire.

De beaux jours sont à venir….

 

 

Cette chronique littéraire vous plait... Partagez là sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *