Philippe Grimbert « Le sexe » Collection « Le monde en tableaux » éditions Flammarion.

Le livre, « Le sexe » de Philippe Grimbert est une étude psychanalytique du sexe à travers la peinture ou l’art d’interpréter les œuvres de certains artistes peintres, tels que Degas, Picasso, Toulouse-Lautrec, Bacon entre autres.

Comment perçoit-on le sexe à travers ces œuvres ?

Philippe Grimbert, romancier et psychanalyste nous explique les différentes « perceptions » du sexe. Du mythe, du désir, de l’acte désiré ou non, des pratiques, l’acte sexuel est perçu de façon différentes par chaque artiste.

Mais nous, simples quidams, comment voyons-nous et interprétons-nous une œuvre picturale ? Allons nous jusqu’à analyser ou laissons-nous notre regard explorer les moindres recoins du tableau. Sommes-nous capables de penser comme l’auteur ou laissons voguer notre imagination ?

Ce livre peut nous aider à appréhender l’oeuvre différemment. Même si parfois, le sujet est un peu compliqué-en tous les cas pour moi mais comme je l’ai déjà exprimé dans une autre chronique, je suis ouverte à toutes sortes de lecture.

Je me suis prise « au jeu » et j’ai cherché à voir ce que je ne voyais pas avant. L’analyse psychanalytique faite au préalable par l’auteur a pu m’ouvrir l’esprit de façon plus poussée.

Quand on observe le tableau de Maerten Van Heemskerck « L’Homme de douleur » représentant le Christ, on s’aperçoit qu’un voile est posé sur son sexe, le côté religieux et pudeur de la foi oblige de dissimuler « l’organe » du Christ afin de ne pas offenser. Mais quand on regarde le corps musclé et athlétique du Christ, personnellement-je vais peut-être choquer certaines et certains- mais je trouve que ce tableau appelle au sexe. Je suis persuadée qu’au vingt et unième siècle beaucoup penserait la même chose. A notre époque, le corps musclé d’un homme est utilisé à des fins sexuelles (médias, pub, littérature). Tout ceci est mon propre point de vue, ce n’est qu’une interprétation de ma part et cela n’engage que moi…..

Il y a bien entendu toute une série de tableaux très intéressants à regarder. Prendre son temps. L’analyse est précieuse, mais chacun est libre de la lire ou non mais personnellement je le recommande afin d’avoir une autre approche des œuvres.

Ce livre, donc m’a beaucoup apporté, mais quelque chose m’a dérangée dans cet album. C’est la pagination. Pas très agréable pour ma part, entre le fait de devoir tourner les pages pour voir les tableaux pendant que l’on lit les analyses explicatives, je n’ai pas trouvé cela très pratique. Pourquoi ne pas avoir fait les reproductions des tableaux plus petites afin de pouvoir intégrer les textes sur la même page ?

Ce sera le seul reproche que je ferai à ce livre de la collection « Le monde en tableaux » aux éditions Flammarion.

Cette chronique littéraire vous plait... Partagez là sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *