Jean-françois Astier « L’Ortie une panacée oubliée » éditions Terran.

Il y a 40 millions d’années, dans les terres tropicales, vivait un arbre : Laportea gigas, la mère de toutes les orties. Un arbre très apprécié voire trop par les êtres vivants qu’il finit par pratiquement disparaître.

Mais son adaptation porta ses fruits et l’arbre devint plante et pour se préserver se parât de piquants urticants de moins en moins agressifs avec le temps.

Cette plante aux grandes vertus, participe à l’équilibre du sol depuis des millions d’années mais l’homme la considère comme dérangeante et continue à la couper. Mais  cette plante n’en n’a que faire et continue de pousser dans les fossés, les jardins, les espaces abandonnés et les forêts.

Il existe 1000 espèces d’urticacées dans le monde. En Europe nous pouvons en compter 11 espèces dont 5 en France. La plus répandue étant l’urtica dioica.

Les herboristes se sont penchés depuis très longtemps sur les qualités de cette plante. Ses vertus médicinales, nutritives, culinaires et dépolluantes sont reconnues depuis la préhistoire et malgré une période d’oubli, elle est revenue sur les étales des herboristes.

Cette plante riche en vitamines, potassium, calcium, magnésium, phosphore, fer, protéines…. est une vraie mine d’or pour les personnes fragiles, souffrant d’anémie, de dépression, de fatigue chronique. Mais ses qualités exceptionnelles aident à la digestion, soigne les allergies, les rhumes, soulage les rhumatismes grâce à ses bien-faits anti-inflammatoires.

Bref, l’ortie est la Plante de la Vitalité.

L’ortie n’a pas que des vertus sur l’homme,mais aussi sur les animaux. Utilisée en accompagnement avec le fourrage du bétail, elle lui apporte de l’acide oléique. Les graines d’orties servent de vermifuges pour les volailles.

Mettre du purin d’ortie dans les jardins est un très bon engrais naturel.

Je vous propose d’ailleurs le très bon ouvrage « Purin d’ortie et Cie » aux éditions Terran.

Regardons cette plante avec une autre vision, sachons l’utiliser intelligemment au lieu de vouloir l’exterminer.

Jean-François Astier est un naturopathe herboriste et nous fait partager sa passion à travers cet ouvrage : « l’ortie une panacée oubliée » aux éditions Terran.

Livre très intéressant, riche en informations. Historique, écologique, botanique et pratique. Des conseils clairs que vous pourrez concrétiser, en allant ramasser vous mêmes les orties. Et si ne voulez pas risquer de vous faire piquer, Jean-François Astier propose de vous rendre chez un herboriste qui saura vous conseiller.

PS : Saviez-vous que les uniformes allemands pendant la première guerre mondiale étaient composés de 85% de fibres d’orties…..

Cette chronique littéraire vous plait... Partagez là sur les réseaux sociaux :

Un message sur “Jean-françois Astier « L’Ortie une panacée oubliée » éditions Terran.

  1. Je suis camerounais tres interresse par l’ortie et cet ouvrage de Jean Francois Astier, le naturopate herboriste. Si je peux avoir le nom de l’ortie en Ewondo (langue du sud Cameroun). Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *