Sophie De Villenoisy « Question de standing ». éditions Denoël.

« Et ton travail ? Ton cabinet? »

« J’arrête »

« C’est une blague ? »

« Pas du tout ! Je prends un congé parental »

Caroline s’est pris la nouvelle en pleine face.

Qui dit congé parental, dit plus de salaire donc plus de pension versée. C’est la fin. Terminé le shopping dans les boutiques de luxe, terminées les séances chez l’esthéticienne, le coiffeur, terminé le yoga, le Pilates dans les salles branchées de la capitale. Heureusement qu’il lui reste l’appartement de Passy. Du moins 50 % de l’appartement. Caroline ne sera pas à la rue, du moins pas encore….

Et son héritage en Bretagne, elle est certaine d’en récupérer un maximum, alors elle sait qu’elle ne sera pas dans le besoin.

Caroline a 43 ans, c’est une très belle femme, chic et élégante, au physique parfait, fière et snob, un peu trop parfois. Sa vie, c’est ses enfants, Charles et Louise. Caroline ne travaille pas, d’ailleurs elle n’a jamais travaillé. Sa principale activité c’est le shopping. Même quand elle était mariée avec Marc, un avocat d’affaires, elle passait son temps dans les magasins de luxe en compagnie de ses deux meilleures amies Axelle et Angélique.

Divorcée de Marc, elle reçoit tous les mois une pension plus que conséquente qui lui permet de vivre très confortablement. Mais le jour où il lui annonce la nouvelle, tout s’écroule autour d’elle.

Il va falloir trouver une solution pour ne pas sombrer dans la « pauvreté ». Trouver du travail, il n’en est pas question. Que diraient les copines en sachant cela. Quelle honte !

Sans aucun scrupule, Caroline va se lancer dans une activité très lucrative quelque peu malhonnête. Mais peu importe la morale, il lui faut impérativement de l’argent. C’est vital pour elle.

Ce fut pour moi un agréable moment de lecture. Le rythme est rapide, il faut dire que Caroline vit dans l’urgence. Il lui faut trouver de l’argent pour vivre mais surtout pour son standing, son apparence et ne pas perdre la face devant les copines…

Entre humour, caricature, satire et émotion, on ne s’ennuie pas une seconde.

Livre léger, c’est un livre plaisant à lire durant les vacances.

Cette chronique littéraire vous plait... Partagez là sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *