Beka & Marko & Cosson « Le jour où elle a pris son envol ». éditions Bamboo.

Malgré les nombreux changements dans sa vie, Clémentine ne semble pas vraiment heureuse. Son travail, ses collègues, ses amis, son petit copain Damien, devraient pourtant la combler, mais la jeune femme ne se sent toujours pas épanouie.

Elle se souvient de sa rencontre avec Antoine, l’épicier il y a deux ans. Elle se souvient de leurs discussions qui lui ont permis de changer le cours de sa vie.

Clémentine décide donc de retourner le voir. Il saura lui donner les précieux conseils dont elle a besoin.

Arrivée à l’épicerie, Clémentine est reçue par Simon, un physicien quantique. Ce passionné d’apiculture l’attendait.

A la demande d’Antoine, c’est lui qui est chargé d’aider Clémentine.

Elle partira dans le monde à la rencontre de personnes qui ont trouvé leur chemin du bonheur et de l’épanouissement. Olivia, Thomas et Chantal qu’elle a connus chez Antoine deux ans auparavant, Way An. Mais surtout Antoine devenu un conférencier de renommée mondiale en nouvelle économie et développement durable.

Chacun ayant trouver les « Possibles » pour accéder à leur bon chemin de vie.

Encore une belle leçon initiatique du bonheur, de l’épanouissement et du bien-être.

Ce deuxième tome est une pure réussite, comme le premier tome d’ailleurs (Le jour où le bus est reparti sans elle).

Un parcours initiatique qui nous mène à réfléchir quant à notre chemin de vie, nos choix, nos envies, nos croyances, nos peurs, nos émotions.

Une infinité de « Possibles » s’offre à nous. Notre vie dépend des choix que nous faisons tout dépend dans quel état d’esprit nous sommes. Pourquoi ces choix et non les autres. Assumer les risques de nos décisions. Apprendre à être le propre maître de notre destin.

 

Cette chronique littéraire vous plait... Partagez là sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *