Jean Harambat « Opération Copperhead » éditions Dargaud.

1943, l’acteur David Niven devenu lieutenant colonel dans l’armée de sa Majesté est de retour à Londres à la demande du colonel Dudley.

Le colonel Dudley lui confie une mission. Réaliser un film de propagande pour l’armée Britannique. Il devra travailler en collaboration avec le soldat 2ème classe Peter Ustinov.

Niven est un jour convoqué par Sir Winston Churchill. Ce dernier lui demande d’effectuer une autre mission. L’opération « Copperhead » sera classée « top secret ». David Niven devra recruter et former un acteur pour prendre la place du général Montgomery afin de leurrer les forces allemandes. Il faut impérativement qu’Hitler soit berner afin que les troupes britanniques puissent débarquer en Normandie.

Ce sera Clifton James, un acteur de théâtre qui deviendra le général le temps de cette mission. Mais l’acteur du genre stressé, peu confiant, porté sur l’alcool et les filles de joie, donnera quelque peu du fils à retordre à Niven et Ustinov.

Trois semaines se sont écoulées et Clifton est devenu le sosie du général. L’acteur jouera son rôle avec professionnalisme. L’opération est un succès.

« Opération Copperhead » est une histoire de guerre, d’aventure, d’espionnage et d’amitié entre hommes. Racontée avec humour, subtilité et finesse, c’est un bonheur de lecture.

On découvre un David Niven au flegme, à l’élégance et l’humour très british. Un Peter Ustinov jovial et drôle.

Les traits des personnages sont raffinés donnant aux dessins finesse et beauté.

Durant la lecture on découvre des textes tirés des biographies de David Niven, Peter Ustinov et de Clifton James.

Très bon moment de lecture.

Cette chronique littéraire vous plait... Partagez là sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *