Maja Lunde « Une histoire des abeilles ». éditions Les Presses de la Cité.

2098, les abeilles ont totalement disparues de la terre par la faute de l’homme. Pour pouvoir vivre, des femmes, en Chine pollinisent, avec dextérité, minutie et prudence chaque fleur pendant la période de floraison des arbres fruitiers. La vie est difficile, mais pour Tao c’est le seul moyen pour qu’elle puisse apporter à son fils Wei-Wen une vie meilleure.Profitant d’une belle journée ensoleillée de congé, Tao, son mari Kuan et leur fils Wei-Wen décident d’aller pique niquer dans les prés. Il a suffit d’un moment d’inattention pour que l’enfant disparaisse. Mais lorsque les parents le retrouve, il gît inerte sur le sol.

Qu’est-il arrivé à Wei-Wen ? Pourquoi a-t-il été emmener si loin dans un autre hôpital ?

Tao ne peut laisser son enfant seul là-bas, elle part donc à sa recherche.

1851, Maryville, Angleterre. William se laisse mourir dans son lit, refusant de réagir et de s’alimenter. William est envahi de spleen, de malaise intérieur qu’il n’arrive pas à évacuer. William scientifique en devenir avait du renoncer à cette carrière prometteuse pour devenir un simple commerçant afin de pouvoir nourrir sa famille. Une femme, sept filles et un garçon. Après la visite de son fils hedmund, William se décide enfin à quitter son lit. C’est décidé, il se consacrera à l’apiculture, faire découvrir le monde des abeilles. A la recherche de reconnaissance, William ira jusqu’au bout de ses convictions, refusant l’humiliation et les remarques de ses pairs, oubliant ceux qui le soutiennent en silence.

2007. Autumn Hill, Ohio, Tom est revenu pour quelques jours dans la ferme de ses parents. Georges, son père est apiculteur. Un passionné. Il possède 384 ruches qu’il emmène régulièrement dans des régions qui ont besoin de pollinisation. Son souhait serait que son fils, devenu étudiant, prenne la relève. Qu’il le succède à la ferme. Mais Tom ne semble pas décidé. Sa vie est ailleurs et son avenir vers l’écriture. Emma, la femme de Georges rêve de partir en Floride, pour une vie meilleure. Vendre la ferme et partir loin. Mais un jour, les abeilles disparaissent. C’est l’effondrement des colonies.

Pour George c’est l’incompréhension.

« Une histoire des abeilles » c’est aussi une histoire d’hommes et de femmes à la passion commune. Aux destins qui se croisent malgré les différentes époques.

Trois histoires où chacun devra se battre. Un combat pour la vie, un combat pour l’amour de soi, de l’autre et de la terre.

Très beaux récits qui doivent laisser le lecteur dans la réflexion quant à notre avenir.

C’est un signal d’alarme qui doit nous faire prendre conscience que notre planète est en danger.

Si les abeilles disparaissent, nous disparaissons.

Cette chronique littéraire vous plait... Partagez là sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *