Mikaël « Giant » Tome 2. éditions Dargaud.

Pendant que Jack écrivait une lettre à Mary Ann pour lui avouer la vérité, la jeune veuve et ses trois enfants partaient rejoindre son mari grâce à l’argent qu’elle recevait régulièrement.

Après une longue traversée, ils restent bloqués sur Ellis Island pour mise en quarantaine. Le jour de leur sortie, ils se rendent directement à l’adresse indiquée sur les correspondances.

Sur le point de rentrer dans son petit appartement, Jack entend du bruit derrière lui, il se retourne et se retrouve face à une jeune femme et trois bambins excités de revoir leur père.

Jack ne sait que faire. Il se contente de les installer dans les lieux en attendant qu’il ne revienne.

Il décide d’en parler à ses compatriotes sur le chantier. Après une longue discussion et l’insistance de ses collègues, il doit absolument tout avouer à Mary Ann.

Va-t-elle lui pardonner ?

J’avais adoré le premier tome de cette magnifique histoire. Histoire d’hommes, de femmes, de destin, des conditions de travail d’hommes qui ont tout quitté pour vivre dans un monde soit disant meilleur.

Le second tome est tout aussi bien, même si j’ai trouvé la lecture plus rapide. Mais l’histoire est toujours aussi belle. Les dessins sont magnifiques. Je suis vraiment fan.

J’imagine bien cette épopée au cinéma et cela depuis ma première lecture.

Un énorme coup de coeur.

Cette chronique littéraire vous plait... Partagez là sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *