Kid Toussaint & Virginie Augustin & Hubert « 40 Eléphants: Florrie, doigts de fée ». éditions GrandAngle.

Avril 1920, Londres, quartier Eléphant & Castle. Un jeune fille coure après le tramway profitant en même temps pour dérober le portefeuille d’un passant. Arrivée dans le tram, une femme lui conseille de rendre son butin à son propriétaire, qui n’est autre qu’un baron membre du gang des 40 Voleurs.

La femme prénommée Esther propose à la jeune Florrie de l’accompagner chez elle pour lui proposer un arrangement.

Florrie travaillera pour elle afin qu’Esther puisse cesser son activité. Esther fait partie du fameux gang des 40 Eléphants. Gang exclusivement féminin, dirigé par Queen Kate.

Esther présente à la jeune fille les autres membres du gang, des voleuses, des criminelles, des kidnappeuses. Chacune tentant de gruger l’autre.

Florrie est vite acceptée dans le groupe. Il faut dire que la jeune femme n’en est pas à son premier larcin. Elle est considérée comme la meilleure voleuse de South London. Elle sera un élément précieux.

Mais la guerre des gangs fait rage dans la capitale. Depuis le retour de Stocker, les 40 voleurs tentent de reconquérir leur territoire au détriment des 40 Eléphants.

Queen Kate vient de se faire arrêter en flagrant délit de vente d’enfant.

Qui a pu la dénoncer. Chacune s’interroge. Une chose est sûre, il va falloir la faire taire avant qu’elle ne dénonce les autres.

Florrie « doigts de fée » est-elle vraiment ce qu’elle prétend être ?

Encore un coup de coeur pour cette BD dynamique dont l’histoire tirée de faits réels nous emmène dans le Londres des années 20. Epoque où les gangs sévissaient. Alice Diamond (Queen Kate dans la bd), chef du gang des 40 Eléphants dirigeait d’une main de fer son équipe féminine qui n’avait peur de rien. Braquant les grands magasins de luxe de Londres avec parfois une violence maîtrisée.

Bd réalisée par trois grands maîtres du dessin, du scénario et de la colorisation, une très belle réussite.

Premier tome d’une série prometteuse.

Cette chronique littéraire vous plait... Partagez là sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *