Troubs « Mon ami Raymond ». éditions Futuropolis.

Janvier. L’hiver est bien présent dans ce petit hameau de Dordogne. Il va falloir aller couper encore un peu de bois avant les beaux jours.

Troubs et Raymond sont voisins. Troubs rend très souvent service au vieil homme. Il l’aide à couper le bois, tailler les arbres, préparer des commandes de semences pour le jardin. En échange, Raymond lui offre des cafés, un repas.

Leur relation est d’une pleine de  simplicité et de respect. Ils aiment parler des choses de la vie. De la vie d’autrefois. Raymond aime raconter la vie de la campagne avant qu’elle ne soit délaissée. Des gens qui vivaient dans le hameau. Désormais, il n’y a plus que Raymond et Angel son frère à habiter les lieux. Les autres maisons et jardins sont envahis de ronces.

Quand le printemps arrive, Raymond plante les graines dans son jardin qu’il a commandé avec Troubs. Il plante les fleurs qui donneront des couleurs à cette nouvelle saison.

Les week-end durant les beaux jours,  Raymond aime recevoir Odette, celle pour qui il a le béguin. Ils partagent des moments de rire et de discussion installés sous un arbre tout en buvant un café.

Septembre pointe son nez annonçant gentiment l’arrivée de l’automne. Le miel a été récolté. Raymond a préparé des bocaux de fruits et de légumes en prévision de cet hiver.

Raymond emmène Troubs ramasser des champignons avant les pluies.

Dans le ciel, les grues partent vers les pays chauds, quant aux palombes, elles vont devoir affronter les chasseurs comme tous les ans.

Raymond restera au chaud dans sa maison près du poêle où brûle le bois que Troubs lui a coupé. Il regardera la télévision en buvant son café. Préparant son dîner à 16,00 heures……

Le temps passera gentiment. Troubs continuera à rendre visite à son vieil ami. Raymond parlera de la vie d’avant avec une certaine nostalgie dans la voix.

Quelle belle histoire !

Tout en douceur, en délicatesse et nostalgie, Troubs nous raconte l’histoire de Raymond ce vieil homme de 80 ans dont la vie est désormais rythmée par les saisons qui se suivent et se ressemblent. Un pur moment de poésie campagnarde. Un hymne à la beauté de la nature et des hommes qui la respectent. Une histoire d’amitié intergénérationnelle entre un jeune homme prêt à tout pour rendre service à ce vieux messieurs. Des liens forts et honnêtes les unissent.

On se laisse bercer par cette vie simple et tranquille. On se sent apaisé par cette ambiance douce et fraîche de la campagne.

Il n’y a pas d’action dans cette histoire mais la vie peut être belle sans. Mais l’humour est présent. Troubs s’est amusé à faire parler les animaux et les champignons. C’est bien réussi.

Je dirai tout simplement que cette BD est un très bel hymne à la nature et à l’amitié et aux valeurs.

Cette chronique littéraire vous plait... Partagez là sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *