John-Erich Nielsen « Orcades en eaux troubles ». éditions Hoh.

A la demande de son amie Ilona, le jeune inspecteur Sweeney va tenter de prouver l’innocence de Tara Buchana incarcérée depuis deux ans dans la prison « HMP » pour le meurtre de son mari Tom un sous-officier de la Navy.

Tout semble l’accabler mais après les témoignages que Sweeney récolte, le policier ne semble pas vraiment convaincu de la culpabilité de la jeune femme.

La disparition d’ Elaine l’amie de Tara inquiète Sweeney. Personne ne sait où elle se trouve depuis deux ans. Serait-elle la meurtrière ?

Pour certains, Tara et Elaine seraient des selki-folk, des sortes de fées des Orcades tombées du ciel prenant l’apparence de créatures marines venues pour éliminer leurs époux. Mais Sweeney ne croit pas à toutes ces légendes. Il veut du concret.

Mais les morts s’enchaînent. Trois membres de l’équipage du sous marin HMS Storm dont faisait partie Tom sont retrouvés morts. Quelqu’un cherche aussi à éliminer Archibald.

Le jeune inspecteur tourne en rond et son enquête n’avance pas vraiment. Mais à force de persévérance, il semble avoir enfin trouvé une piste crédible. Maintenant il faut trouver les preuves , les indices mais surtout le mobile de tous ces meurtres.

Un chalutier breton s’est retrouvé au fond de la mer après une collision d’un sous marin, emportant dans ses profondeurs tout son équipage…..

Même si Sweeney manque un peu de rigueur durant ses recherches sa persévérance va payer, il va pouvoir innocenter Tara comme il l’avait promis à sa compagne Ilona.

Voici une nouvelle enquête au coeur de l’Ecosse pour le célèbre inspecteur de police d’Edimbourg. Même en vacances, il ne peut s’empêcher d’arrêter les criminels. Est-ce par professionnalisme ou par amour pour Ilona sa nouvelle compagne ?

Ce fut un moment de lecture très agréable et très plaisant. L’histoire est bien ficelée et on se laisse emporter dans les aventures du jeune policier qui cette fois ci a fait cavalier seul durant son enquête.

Attendons maintenant le tome 16 du célèbre policier au club de golf.

Cette chronique littéraire vous plait... Partagez là sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *