François Ravard & Pascal Rabaté « Didier, la 5è roue du tracteur ». éditions Futuropolis.

Didier est un brave paysan breton de 45 ans. Célibataire, il vit avec sa sœur Soizic qui dirige la ferme d’une main de maître. C’est elle qui mène la barque car elle ne doit pas vraiment compter sur son frère du genre plutôt mou, préférant boire des verres au bistrot du coin, regarder le sport à la télévision et rêvasser à l’amour qu’il espère un jour rencontrer.

Mais ce n’est pas en restant avachi dans son fauteuil à regarder le tour de France ou des reportages animaliers que la femme de ses rêves va apparaître comme par magie.

Grâce à sa sœur et son pote Régis un paysan ruiné obligé de vendre toute son exploitation aux enchères, il va enfin s’inscrire sur un célèbre site de rencontres.

Mais comment se décrire quand on est un gars comme Didier ?

Homme 45ans, romantique, bedonnant, non fumeur, aimant le sport télévisé cherche femme pour combler sa solitude affective ! Pas question de préciser homme plutôt paresseux préférant boire des verres au bistrot du coin ou rester dormir dans son fauteuil pendant que les autres travaillent.

Peu convaincu quant à la suite des événements, Didier continue sa petite vie. Entre s’occuper de ses poires en vue de l’eau de vie qu’il compte bien produire et boire des coups avec son pote Régis qui a depuis trouvé refuge dans le lit de Soizic.

Et puis un jour, miracle, une certaine Coquinette souhaite rencontrer Didier. Soizic prend les choses en main, fixe le rendez-vous pour jeudi au café « Boisson rouge » et accompagne son frangin toujours aussi peu enthousiaste.

Tout aurait pu se passer comme dans un conte de fée mais l’effet fût inverse.

Didier est-il vraiment prêt pour vivre l’amour ou du moins celui-ci ?

Que de fraîcheur, de poésie et d’humour dans cette superbe BD réalisée par François Ravard dont on connaît la qualité de ses dessins aux traits délicats aux couleurs tendres et acidulées et Pascal Rabaté reconnu pour ses talents de scénariste dans le monde du 9ème art. Les textes sont drôles, percutants et apportent à cette jolie comédie comme un air de « l’amour est dans le pré ». Le personnage de Didier joliment dessiné, tout en rondeur et douceur comme lui nous fait sourire et nous attendri. Cette belle histoire dans l’air du temps nous fait prendre peut-être conscience que chercher l’amour n’est pas toujours facile à trouver surtout quand la motivation n’est pas présente.

Une question se pose :

Faut-il vraiment chercher l’amour ou bien viendra-t-il tout seul sans s’y attendre ?

Didier notre bon paysan breton aux airs bedonnants va  finir par s’en rendre compte.

Une petite pépite de bonheur, de délicatesse et d’humour.

 

https://www.librairielefailler.fr/agenda-29449/dedicace-francois-ravard/

 

Cette chronique littéraire vous plait... Partagez là sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *