Max Annas « Enfer blanc ». éditions Belfond.

Moses, jeune étudiant noir d’Afrique du sud, ne pensait pas que cette journée qui pourtant avait bien commencée, allait finir dans un tel chaos.

Il est midi, le soleil est au plus fort, Moses quitte le domicile de son professeur.

Il prend sa voiture pour rejoindre Sandi son amie et passer un agréable moment.

Mais il tombe en panne non loin d’une résidence fermée réservée uniquement aux blancs aisés.

Il décide tout de même de pénétrer dans ce lieu sécurisé afin de trouver quelqu’un qui pourrait l’aider. Il se souvient avoir fait une fête chez un étudiant comme lui dans ce quartier où toutes les maisons sont identiques. Il part donc en quête de retrouver la maison. Mais comment reconnaître le bon endroit !

Les rues sont désertes, la chaleur est intenable, mais Moses continue ses recherches se sentant parfois épié par des résidents cachés derrière leur fenêtre.

Mais quand les agents du service de sécurité ainsi que la police commencent à poursuivre le jeune étudiant, Moses n’a pas le choix : Fuir à tout prix sans comprendre pourquoi et sauver sa peau.

Mais comment trouver la sortie quand toutes ces maisons et ces rues se ressemblent !

Pendant ce temps, un couple de noirs pénètrent dans une maison pour la cambrioler.

Mais ils ne pensaient pas que leur délit allait finir dans un tel chaos….

Des hommes pénètrent également dans la maison pour récupérer le corps de la femme placée dans le congélateur.

Nozipho et son mari doivent attendre, cachés dans la penderie de la chambre. Surtout ne pas faire de bruit et réussir à fuir.

Mais comment sortir de ce piège !

Un excellent livre, qui met le lecteur en haleine du début jusqu’à la fin.

Un récit court mais très efficace.

Une histoire captivante rythmée par cette course effrénée que mème le jeune Moses. Trouver la sortie pour retrouver la liberté. Sortir de cet étau qui se referme à chaque coin de rue.

Une attente oppressante pour Nozipho et Thembinkosi, enfermés dans ce placard où le moindre geste pourrait leur coûter la vie.

Nos trois personnages vont-ils enfin pouvoir sortir de cet enfer blanc ?

Cette chronique littéraire vous plait... Partagez là sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *