Tant qu’il y a de la vie ! Journal d’Hendrik Groen, 85 ans. éditions Presses de la Cité.

Depuis le décès d’Eefje le 25 décembre 2013 le groupe des VIMAPEM a bien du mal à refaire surface, mais la vie continue.

En ce 1er janvier 2015, Hendrik Groen a décidé de reprendre l’écriture de son journal.

Raconter à nouveau son quotidien et celui de ses amis. Les journées passées dans la maison de retraite à Amsterdam, gérée par madame Stelwagen la directrice toujours aussi stricte envers ses pensionnaires.

Raconter les moments passés avec Evert son ami atteint d’un cancer qui le ronge jour après jour. Leurs parties d’échec accompagnées d’un verre d’alcool. Leurs discussions, leurs rires.

Raconter les soirées au restaurant que chaque membre du groupe a choisi. Les week-end organisés.

Raconter les déboires des autres pensionnaires du foyer et rire des blagues d’Evert.

Une vie tranquille avec ses joies, ses peines, ses inquiétudes.

Deuxième volet d’un joli récit plein de tendresse, d’humour, de philosophie sur la vie des « vieux ». Une approche de la vieillesse, de la mort vue par un vieil homme qui au fond de lui se sent bien seul. Pas d’enfant, une femme malade depuis trop d’année qu’il ne voit que très rarement. Alors il profite des derniers moments qu’il lui reste pour vivre le meilleur malgré les aléas de la vieillesse. Fuites urinaires, pertes de mémoires, chutes…..

Tant qu’il y a de la vie il faut garder espoir !

Cette chronique littéraire vous plait... Partagez là sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *