Philippe Delerm « L’extase du selfie ». éditions Seuil.

Délicieux moment de lecture des instants de vie qui ressurgissent au fur et à mesure que l’on tourne les pages de ce petit ouvrage poétique et philosophique. Dans la même lignée de « La première gorgée de bière », Philippe Delerm nous emporte dans son monde de douceur quotidienne des instants que l’on avait oubliés car souvent trop banals à nos yeux. Mais il sait réveiller en nous la petite étincelle de ces moments furtifs et deviennent alors de réels souvenirs.

Regarder faire de la gelée de groseilles peut être un souvenir inoubliable pour un enfant.

Savourer une mousse au chocolat ou le désir et le plaisir ne font plus qu’un.

Plier des draps encore remplis de soleil et du vent est devenu aux yeux de l’auteur, une chorégraphie aérienne que l’on n’oublie pas.

Des moments que chacun à vécus. Qu’ils soient tristes ou joyeux, Philippe Delerm sait nous rendre le sourire car la vie n’est faite que de souvenirs qu’il faut ne faut pas oublier car ils sont en nous, font partie de notre vie tel un moteur de notre existence et nous permettent d’avancer.

Agréable moment de lecture pleine de poésie et de sourires.

Cette chronique littéraire vous plait... Partagez là sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *