David Khara « Atomes crochus ». éditions J’ai Lu.

Après 5 ans de détention, Enzo Meazza avocat d’affaires – plus que douteuses – sort enfin de prison. Andrew, agent du FBI l’attend pour l’emmener à l’aéroport de Dallas direction Paris.

Enzo est enfin libre, mais il ne pensait pas qu’en allant prendre l’avion sa vie allait être quelque peu chamboulée.

Tout commence par un accrochage automobile qui lui fait râter son avion. S’en suit l’explosion de l’avion dans lequel il aurait dû être. La déflagration le conduit à l’hôpital pour soigner ses légères blessures tout cela accompagné de Janet Livingston-Pierce, la femme responsable de l’accident de voiture.

Durant les soins, Enzo regarde les images de l’attentat défiler sur les écrans de télévision.

Il voit Janet. Et lui allongé sur un brancard…..

Surtout ne pas être reconnu…..

Trop tard.

Commence alors pour eux deux une course poursuite.

Des tueurs sont à leur trousse.

Andrew Bryniarsky et sa collègue Stéphanie Shark ne sont pas loin. Ils veillent sur les deux fugitifs espérant qu’ils les mènent au mystérieux Griffon traqué par le FBI.

Excellent polar, dynamique, plein d’humour. L’histoire est pleine de rebondissements, on ne s’ennuie pas un instant. Il faut dire que le couple de fugitifs fonctionne à merveille. Les répliques sont percutantes et drôles.

Il n’y a que vers la fin où le rythme s’apaise, il faut bien qu’il y ait un dénouement à cette histoire.

Coup de coeur.

Cette chronique littéraire vous plait... Partagez là sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *