Emily Elgar « Quelques battements de coeur ». éditions Belfond.

La petite ville de Hashford dans les Cornouailles est sous le choc. Megan vient d’être sauvagement assassinée à son domicile. C’est Cara la fille de la voisine qui l’a découverte allongée dans son lit le visage complètement défoncé.

Le choc est encore plus grand car Grace, la fille de Megan a disparu.

Les soupçons se portent immédiatement vers Simon l’ex mari de Meg qui avait déjà été inculpé pour harcèlement. Mais ce père aimant aurait il été capable de tuer Meg et kidnapper sa propre fille  une adolescente malade atteinte de dystrophie musculaire ?

La police mène l’enquête, des battues sont organisées par la population pour retrouver la jeune fille.

Cara quant à elle décide de s’associer avec Jon un journaliste qui avait rédigé un article sur cette mère courage, mais dont les écrits lui avaient attiré les foudres des habitants de Hashford estimant que le sujet tournait trop en faveur du père et non de Megan.

Mais qui est réellement Megan cette mère tellement respectée par tous ?

La réalité dépasse largement cette image de mère exemplaire, Cara et Jon vont le découvrir au fil du temps, temps compté pour retrouver Grace dont la vie ne dépend que des médicaments qu’elle doit prendre impérativement pour sa survie.

Excellent polar à l’intrigue parfaitement menée. Une tension palpable présente durant toute la lecture. Des rebondissements dont on ne s’y attend pas. Des personnages attachants. Bref un très bon moment de lecture comme je les aime.

Gros coup de coeur pour cette fin d’année 2020.

Cette chronique littéraire vous plait... Partagez là sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *