Angela Marsons « Nos monstres ». éditions Belfond.

Un homme est retrouvé mort dans les rues de Dudley. Son chien assis près du corps regarde les policiers s’affairer autour de son maître.

La victime Allan Harris, un homme de 45 ans condamné pour viol et sortit de prison depuis quelques mois, gît sur le sol, l’agresseur lui ayant asséné plusieurs coups de couteaux dans l’abdomen.

L’inspectrice Kim Stone est chargée de cette nouvelle enquête.

Le meurtrier n’est autre que Ruth, la jeune femme violée par l’ancien détenu. Cette jeune femme était suivie par Alexandra Thorne, psychiatre reconnue par ses paires pour son professionnalisme et ses résultats auprès de ses patients.

Kim décide donc de se rendre au cabinet du docteur Thorne. Cette première rencontre déstabilisante va plonger l’inspectrice dans un mal-être inexplicable. Son côté si parfait si sûre d’elle dérange. Son cabinet si bien décoré, si bien rangé où chaque bibelot a sa place et que personne n’oserait déplacer……

C’est alors qu’un « jeu » commence entre les 2 femmes. L’une cherchant à recueillir des indices pour mener à bien son enquête et l’autre cherchant par n’importe quels moyens à connaître la vie de cette policière emplit de mystère.

Excellent polar psychologique où 2 femmes vont devoir s’affronter. Où la tension qui règne devient parfois insoutenable. Une enquête qui emmène Kim dans les méandres de la manipulation, de la folie meurtrière et de la pédophilie.

Mais qui sont vraiment les monstres dans cette histoire haletante ?

Gros coup de coeur pour ce super polar.

Cette chronique littéraire vous plait... Partagez là sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *