Sylvie Gaillard & Fanny Montgermont « les lions endormis ». Editions GrandAngle.

14 janvier 1984, Daniel Balavoine meurt dans un tragique accident d’hélicoptère lors du Paris Dakar. Cinq mois plus tard, Corinne sa compagne donne naissance à une petite fille prénommée Joana.

Joana grandira sans son père et cette douloureuse absence va plonger la jeune fille dans les profondeurs des abysses. Se noyant dans des substituts de délires, des drogues qui l’emmènent dans des bonheurs éphémères.

Incapable de s’exprimer, elle se réfugie dans des silences pesants. Cherchant du réconfort dans les bras d’un homme ou d’une femme.

La musique semble pourtant être l’exutoire pour que Joana puisse s’en sortir. Dépasser la souffrance, l’absence. Aller au plus profond d’elle même pour se débarrasser des rails de cocaïne quotidiens qui la détruisent.

Une histoire émouvante qui m’a bouleversée. Une histoire sombre qui raconte un fragment de vie de Joana Balavoine, la fille du célèbre chanteur. Une histoire qui hélas touche beaucoup trop de personne.

J’ai pleuré durant cette lecture, je me suis sentie oppressée car ce récit m’a ramené des années en arrière avec une pensée très forte pour Claire une de mes meilleures amies qui n’a pas eu la chance de s’en sortir.

Les dessins sont superbes, les textes poignants.

Une belle réussite à mes yeux.

Cette chronique littéraire vous plait... Partagez là sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *