Ian Manook « L’oiseau bleu d’Erzeroum. Editions Albin Michel.

Araxie dix ans et sa sœur Haïganouch six ans, jouent dans le jardin sous le regard attendri de leur mère. Trois cavaliers turcs arrivent au galop prêts à punir cette femme arménienne chrétienne infidèle à leurs yeux. Pendant qu’elle se fait massacrer, Haïganouch réussit à s’enfuir tandis que sa sœur gît au sol dans la poussière.

Par chance, les deux fillettes sont sauvées et recueillies chez leur oncle Krikor à Erzeroum. Mais la famille obligée de partir est déportée vers Alep sous la violence des turcs.

Commence alors un exode forcé. Durant toute cette migration Araxie et Haïganouch assistent aux massacres. Seules les femmes et enfants sont épargnés par ces kurdes sanguinaires.

Installés dans des campements, les enfants sont séparés des mères. Les meurtres des adultes peuvent alors continuer. Encore et encore.

Puis les chrétiens repartent le lendemain, sous la surveillance de kurdes habillés en gendarmes. Laissant des tas de cadavres sur le bord de la route. Obligeant les rescapés à passer par dessus.

Cette épuration ethnique semblait ne vivre que dans les rumeurs, mais elle était bien réelle et les fillettes en étaient les témoins.

Vendues en tant qu’esclaves, puis séparées Araxie et Haïganouch vont devoir vivre chacune de leur côté et bâtir leur avenir dans ce monde incertain.

Alors que plane le nom d’Hitler……

Ce livre romancé, magnifique est inspiré de la vie de la grand-mère de l’auteur Ian Manook. Un récit poignant qui m’a ému aux larmes, une histoire bouleversante où l’on se rend compte que le présent n’a pas vraiment évolué. Où ces massacres odieux perpétrés par des hommes assoiffés de sang et de vengeance pour une idéologie religieuse sont toujours présents dans notre monde actuel.

J’ai eu des moments d’écoeurement en lisant certains passages où les massacres sont décrits avec une telle puissance qu’ils ne peuvent que vous répugner et vous mettre en colère par tant de haine.

Enorme coup de coeur.

Cette chronique littéraire vous plait... Partagez là sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *