John-Erich Nielson « Des ombres au paradis ». éditions HoH;

Un touriste se promenant sur la falaise du Morne découvre en contrebas le corps d’un homme vraisemblablement mort étant donné la hauteur de chute.

L’inspectrice Lucie Fourstripes arrive sur les lieux. Elle commence à questionner le-dit touriste qui n’est autre que le célèbre inspecteur Archibald Sweeney en vacances sur l’île Maurice.

Connaissant la réputation professionnelle de son collègue, Lucie lui propose de participer à cette enquête car la mort de cet homme semble plus que suspecte.

Sweeney accepte avec plaisir cette collaboration et peu importe les avertissements de leur supérieur estimant l’enquête trop délicate pour une aussi jeune inspectrice et les menaces d’un groupe d’hommes prêts à les stopper dans leurs investigations, les deux acolytes sont bien déterminés à mener leur enquête quoi qu’il en soit.

La mort de ce pêcheur sans histoire semble déranger beaucoup de monde. Surtout que les cadavres vont commencer à s’enchaîner….

Pourquoi s’en est-on pris à Jean-François Laviolette ainsi qu’à ses proches ?

Au risque de leur vie, Archi et Lucie vont découvrir ce qui a causé tant de morts sur cette île paradisiaque.

Changement de paysage pour le célèbre inspecteur Sweeney. Une enquête en binôme avec la jolie métisse qui ne semble pas laisser Archi indifférent sous le soleil de l’île Maurice.

Toujours un plaisir de lire les aventures d’Archibald. Une enquête et une ambiance qui m’a fait pensé à la série « Meurtres au paradis ».

Cette chronique littéraire vous plait... Partagez là sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *