Emily Neuberger « Les lumières de Broadway » Editions Belfond.

La raison de vivre d’Eléanor est de chanter plutôt que de s’occuper des cochons de la ferme où elle vit avec ses parents dans le Winsconsin.

Dès qu’elle peut s’échapper Eléanor file chez Pat Miltenberg le disquaire de la ville devenu son ami. C’est grâce à lui qu’elle a découvert le monde des comédies musicales alors qu’elle n’avait que 9 ans. « Le Magicien d’Oz », « Guys and dolls », « My fair lady », « South Pacific » elle les connaît toutes. Mais son coeur penche plus vers les œuvres de Don Mannheim auteur de chansons aux thèmes, rythmes, rimes envoutantes.

Lorsque Pat lui tend une coupure de presse pour un casting à New-York pour une audition avec Don Mannheim, Eléanor n’hésite pas, elle a pris sa décision et sait qu’elle ne reviendra pas laissant derrière elle ses parents, la ferme, les vaches, les cochons et Pat son meilleur ami bien décidée à réaliser son rêve : Chanter à Broadway.

Mais le chemin est long et difficile même si Don n’est pas indifférent au talent de la jeune femme.

Il sait qu’elle est « Celle » qu’il lui faut pour interpréter le rôle de Molly dans sa nouvelle comédie musicale qui va bouleverser le monde artistique.

Belle représentation du monde des comédies musicales à travers ce livre agréable à lire aux personnages attachants tentant de trouver leur place dans un univers impitoyable.

Le thème de la ségrégation raciale est à mes yeux le sujet principal de cette histoire qui se déroule dans les années 50 aux Etats-Unis. Sujet grave qui malheureusement est encore trop présent au XXIème siècle.

Moment plaisant de lecture.

Cette chronique littéraire vous plait... Partagez là sur les réseaux sociaux :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *