Littérature

Charlotte Erlih « Funambules ». éditions Grasset.

C’est en allant régulièrement au cinéma qu’Ada Laine – surnommée Woody par Pierre son ex petit ami – se rend compte que tous ses sujets de prédilections ont déjà été exploités par les grands cinéastes. Qu’importe, son imagination est débordante et elle compte bien affronter le producteur Denis Moucheteux et vendre son histoire dans le but d’en faire un film. Stressée, Ada est consciente que son scénario entre un jeune funambule et une journaliste .

Ole Thorstensen « Journal d’un artisan ». éditions Gaïa.

Il était une fois un artisan charpentier titulaire du certificat d’aptitude professionnelle et d’un brevet de maître artisan. C’est l’histoire d’un passionné. Ouvrier puis à son compte, il aime son métier, le respecte. Minutieux, consciencieux, il travaille avec professionnalisme. C’est l’histoire d’un chantier que ce charpentier menuisier va devoir réaliser pour des particuliers. Transformer des combles en chambres et salle de bain. Un chantier qu’il partagera avec d’autres artisans de différents corps de métier. .

Ragnar Jonasson « Natt ». éditions De La Martinière.

Durant son séjour en Islande, Evan, un étudiant en histoire de l’art découvre au bord de la route pas très loin de la source de Grettir le corps sans vie d’un homme. Tomas l’inspecteur de police de Siglufjördur confie l’enquête à Ari Thor pour retrouver le ou les responsables du meurtre d’Elias Freysson un sous-traitant sur le chantier du nouveau tunnel. La dernière fois que sa propriétaire l’a vu, Elias semblait nerveux, excité, mais .