Roman étranger

Fatou Diome « Les veilleurs de Sangomar ». éditions Albin Michel.

Depuis la mort de Bouba lors du naufrage du ferry qui le ramenait chez lui, la jeune Coumba est inconsolable. L’homme qu’elle aime tant l’a quittée pour toujours. Désormais elle ne vivra avec lui qu’à travers ses souvenirs. Ses bonheurs indestructibles et leur fille Fadikiine. Elle sait que d’autres ont pleuré leurs morts disparus aussi dans ce tragique accident, elle sait qu’ils ne les reverront jamais. Elle sait que la vie doit continuer mais .

Tant qu’il y a de la vie ! Journal d’Hendrik Groen, 85 ans. éditions Presses de la Cité.

Depuis le décès d’Eefje le 25 décembre 2013 le groupe des VIMAPEM a bien du mal à refaire surface, mais la vie continue. En ce 1er janvier 2015, Hendrik Groen a décidé de reprendre l’écriture de son journal. Raconter à nouveau son quotidien et celui de ses amis. Les journées passées dans la maison de retraite à Amsterdam, gérée par madame Stelwagen la directrice toujours aussi stricte envers ses pensionnaires. Raconter les moments passés .

Max Annas « Enfer blanc ». éditions Belfond.

Moses, jeune étudiant noir d’Afrique du sud, ne pensait pas que cette journée qui pourtant avait bien commencée, allait finir dans un tel chaos. Il est midi, le soleil est au plus fort, Moses quitte le domicile de son professeur. Il prend sa voiture pour rejoindre Sandi son amie et passer un agréable moment. Mais il tombe en panne non loin d’une résidence fermée réservée uniquement aux blancs aisés. Il décide tout de même .