Roman étranger

Rosa Ventrella « Une famille comme il faut ». éditions Les Escales.

Elle s’appelle Maria De Santis mais les habitants du quartier San Nicola à Bari ville au sud de l’Italie dans la région des Pouilles, la connaissent sous le diminutif de Palacarne, ce qui signifie mauvaise graine. Fille d’un père pêcheur, autoritaire voire violent et d’une mère douce et soumise face à la vie qu’elle subit depuis son mariage avec cet homme mal dans sa vie. Maria a deux frères plus âgés qu’elle. Tous les .

Stefano Massini « Les Frères Lehman ». éditions Globe.

11 septembre 1844, Henry Lehmann débarque dans le port de New-York. Après un mois et demi de traversée, ce fils de marchand de bestiaux de Bavière foule le sol américain. Amaigri affaibli, Henry est bien décidé à faire fortune. Il s’installe à Montgomery, ouvre une boutique de tissus, travaille dur afin de rembourser ses emprunts. Tombe amoureux de Rose Wolfe, une jeune cliente au fort caractère qui lui donnera quatre enfants. Les deux frères .

Gunnar Staalesen « Où les roses ne meurent jamais ». éditions Gaïa.

Samedi 17 septembre 1977, la petite Mette âgée de 3 ans joue tranquillement dans le bac à sable du jardin, mais il a suffit de quelques secondes d’inattention de sa mère pour que la fillette disparaisse. L’enquête et les recherches menées par la police n’ont rien donné laissant l’affaire au point mort. 25 ans plus tard, avant qu’il n’y ait prescription, Maja la mère de Mette se rend chez Varg Veum avant que la .