Roman français

Célestin Robaglia « Le crépuscule des abeilles ». Editions Tana.

Face aux juges et jurés, Elsa, jeune avocate se lance dans sa plaidoirie contre la firme OXOL, fabricante de pesticides à base de glyphosate. La jeune avocate veut à tout prix gagner ce procès en mémoire de madame Lioret une apicultrice du Périgord décédée des suites d’un cancer après avoir été en contact avec le d-cloryon un pesticide redoutable de la multinationale. Elle veut que la firme paie pour cette femme amoureuse de la .

Maud Ankaoua « Respire ! ». éditions Eyrolles.

Assis derrière son bureau de la société Xsoftware en Thaïlande dont il fait partie depuis 3 mois, Malo grand professionnel de la stratégie d’entreprise est sur le point de faire le geste ultime. Ce geste irreversible que beaucoup de personnes désespérées font. Mettre fin à ses jours. Le canon du revolver sur la tempe il repense à cette discussion qu’il a entendu dans les couloirs de l’hôpital. Pourquoi continuer à vivre si c’est pour .

Sylvie Tanette « Maritimes ». éditions Grasset.

Il a débarqué un beau jour sur notre île un baluchon sur le dos. Il s’est installé loin du village dans une vieille maison rustique au confort rudimentaire. Depuis, seul le caroubier reste droit. Il travaillait au port avec les pêcheurs qui ne savaient rien de lui et qui jamais ne lui ont posé de questions. D’où il venait pourquoi était-il arrivé ici sur cette île qui refuse la pression du pays d’en face. .