Agnès Ledig « Se le dire enfin ». éditions Flammarion.

  Armelle se retrouve plantée là, seule sur le quai numéro 1 de la gare de Vannes. Les valises à ses pieds. Edouard est allé accompagner une vieille dame à la gare routière. Il monte dans le car et s’installe à côté d’elle. Les portes se ferment et les voilà partis en direction de Brocéliande. Tous les ans, la vieille anglaise se rend dans ce lieu magique et mystique afin de trouver l’inspiration pour .

Nicolas Delestret « La maison aux souvenirs ». éditions GrandAngle.

Pas toujours facile de retourner dans la maison familiale lorsque les souvenirs que l’on a vécus ne sont que pleurs et douleur. Eléonore le sait. Elle s’en souvient. Le départ inopiné de son père. La souffrance de sa mère. Mais elle a accepté de venir rendre visite à son frère David qui a racheté la maison à l’ancien propriétaire qui avait laissé la demeure à l’abandon. Ces retrouvailles chaleureuses vont malgré tout réveiller les .

David Ratte & Matéo Ratte « Ma fille, mon enfant ». éditions GrandAngle.

En annonçant à sa mère que son petit copain était français d’origine arabe, Chloé ne pensait pas que sa mère allait avoir une telle réaction. Impensable, inadmissible, inconcevable. Pas question que sa fille fréquente un arabe, un musulman. Depuis cette annonce, Catherine vit dans la colère. Refusant cette relation elle se heurte à sa fille et son mari qui lui prend cette nouvelle avec sérénité. Le principal pour lui c’est de voir sa fille .