François Ravard-Aurélien Ducoudray « Mort aux vaches » éditions Futuropolis.

Après avoir braqué une banque, Ferrand, José deux homos un peu fatigués, Cassidy nouvelle recrue aussi nymphomane que jolie et Romuald dont le cerveau n’a pas grossi aussi vite que ses muscles, décident de se planquer chez l’oncle et le cousin de Ferrand afin d’échapper à la police et d’ attendre que les choses se tassent un peu. Mais cette dernière patrouille régulièrement suite à la disparition de deux hommes qui inspectaient les fermes .

Nicolas Beuglet « Le cri » éditions XO.

Sarah Geringën ancienne membre des forces spéciales de Norvège, devenue inspectrice de police à Oslo va devoir mener une enquête dans l’hôpital psychiatrique de Gaustad. Un patient a été retrouvé mort étranglé. D’après certains infirmiers, il se serait donné la mort par strangulation. Mais qui est cet homme dont le chiffre 488 est gravé sur son front ? Pourquoi ce regard figé immortalisant la Peur ? Quelles expériences pratiquait-on sur ce vieil homme ? Quels sont les .

Beka Marko Cosson « Le jour où le bus est reparti sans elle » éditions Bamboo.

Alors qu’elle devait participer à un week-end de méditation avec un groupe, Clémentine a été oublié lors d’une étape dans une épicerie en pleine campagne. Antoine lui propose l’hospitalité. Durant ce court séjour Clémentine fera la connaissance de Chantal, une amie d’Antoine et de Thomas, un randonneur de passage. Chacun a cherché le bonheur à sa façon. Mais quel est le vrai bonheur ? Quel chemin doit-on emprunter pour le trouver ? Le bonheur est parfois .